Jour 13

La péninsule de Snæfellsnes

Aujourd’hui nous sommes Jeudi, cela fait donc une semaine que nous avons posé les roues en Islande.

Encore une bonne nuit en dortoir, décidemment on va commencer à aimer ces hébergements. Encore une fois, nous nous sommes retrouvés avec deux Allemandes, mais plus sympathiques cette fois, on a discuté un peu avec elles.

Pas de petit déjeuner sur place, nous allons donc à la « bakeri » (boulangerie) de la ville.

P1120150

Pour manger une petite viennoiserie

P1120152

La route qui fait le tour de la péninsule est encore une fois magnifique (ça devient lassant de le dire à chaque fois)

P1120153

P1120155

Nous avions repéré l’affiche à l’auberge, il y a un petit musée qui présente la préparation du Hakarl, un plat traditionnel Islandais. Simplement de la viande de requin faisandée. Miam, c’est une expérience pour nous!
Le requin au bord de la route indique le chemin

P1120156

C’est en haut à gauche 🙂

P1120159

La route serpente au milieu des champs de lave, la péninsule n’est constituée pratiquement que de ça…

P1120160

P1120163

Le musée est assez petit, la guide nous explique le pourquoi de la préparation, et évidemment ça se termine par la dégustation 🙂

P1120170

P1120173

Ca sent l’ammoniac à plein nez! Elle recommande de le manger avec un bout de pain de seigle, car c’est très fort

P1120174

Mais après tout nous sommes Français, donc habitués aux fromages forts et odorants, ce n’est pas un bout de poisson qui va nous faire peur, on le goûte « pur »

P1120175

Finalement, ce n’est pas si mauvais, même si le goût de l’ammoniac revient longtemps après…
Pour en savoir davantage: http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A1karl

Après la visite, direction le séchoir en plein air

P1120183

Le requin est débité en gros morceaux, qui sèchent à l’air libre pendant 6 mois. Durant ce temps, la chair se détoxifie et devient consommable

P1120184

P1120187

Toujours est-il que cette dégustation, à 10 heure du matin, est assez violente 🙂 C’est davantage du folklore qu’autre chose, les Islandais n’en consomment pas beaucoup…
La route continue du côté Nord de la péninsule

P1120196

Nous retrouvons pas hasard un couple de motards Allemands qui étaient sur le même bateau. C’est grand pourtant l’Islande…

P1120200

P1120201

P1120208

P1120214

Petite pause à l’église de Olafsvik

P1120230

P1120231

Puis à Rif, ou sur les conseils du Lonely, nous déjeunons avec une délicieuse soupe de poisson, la meilleure de la région à ce qu’il se dit.

P1120235

Nous retrouvons nos « colocataires » Allemandes de l’auberge de cette nuit, mais c’est normal, elles ont le même guide que nous 🙂
La propriétaire nous indique que juste à côté, se déroule la compétition de l’homme le plus fort d’Islande. Nous allons jeter un œil et arrivons à priori vers la fin, tout le monde est sur le départ. Ou part déjeuner, on ne sait pas trop.
Le temps de voir l’un des concurrents se faire interviewer. Joli gabarit 🙂

P1120240

P1120241

De petites routes mènent vers des criques spectaculaires

P1120244

Une des seules plages de sable blond de la péninsule

P1120245

Le reste est totalement noir, c’est de la lave!

P1120248

P1120250

P1120257

Le cratère Saxholl, tout jeune avec « seulement » 3000 ans

P1120259

P1120260

Une petite ascension nous en fait découvrir le cratère

P1120262

P1120264

P1120265

Juste après, la plage de Dritvik. On sent qu’on se rapproche de la capitale, nous commençons à voir beaucoup de bus d’excursions de groupes…

P1120271

Une des attractions: les « pierres étalons ». Une de 23kg, une de 54, une de 100 et enfin la plus grosse de 154kg. Ceux qui souhaitent devenir marins devaient se rendre sur cette plage, et pouvoir soulever et déplacer celle de 100kg. Sans cela, vous ne méritiez pas d’embarquer sur un navire.

P1120278

P1120279

Le chalutier « Epine » a fait naufrage sur cette plage en 1948, seuls 5 membres d’équipage ont pu être sauvés.

P1120280

Des débris jonchent encore le sol. C’est tout ce qu’il reste du chalutier, quelques morceaux de ferraille rouillés.

P1120281

La plage est en galets noirs

P1120285

Le rivage est assez peu accueillant…

P1120291

P1120292

P1120302

Nous contournons le volcan Snæfellsjökull qui domine la péninsule, mais sans jamais en voir le sommet, il est noyé dans les nuages. Il est notamment célèbre car Jules Verne y situe l’entrée vers le centre de la Terre dans le roman du même nom. Une stèle lui est dédiée dans un village un peu plus loin
L’heure tourne rapidement, et un coup d’œil à la carte nous indique qu’il reste encore 120 kilomètres jusqu’à Borgarnes. Nous décidons d’accélérer la cadence, depuis ce matin nous visitons beaucoup de site et avons fait très peu de kilomètres. Pour la première fois depuis le début, la route est ennuyeuse et les décors moins majestueux. La rive Sud de la péninsule n’offre pas, mais alors pas du tout, le même intérêt que la route côté Nord!
Pour ne rien arranger, la pluie revient.
L’hébergement est situé à Borgarnes, mais là encore pour la première fois, nous ne sommes pas super emballés. Déception serait un mot trop fort, mais même si la chambre est très bien, les parties communes sont un peu vieillottes. Mais ça reste très correct quand même!

P1120317

Particularité, cette guesthouse est située au milieu d’un golf.

P1120318

On troque la moto et on continue avec ça?

P1120320

Le trajet du jour

Une réflexion sur “Jour 13

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s